Plus d’ 430.000 de personnes meurent du paludisme tous les ans et près d’un demi-milliard en sont infectés. Toutes les 15 minutes environ 30 enfants meurent du paludisme. Il urge donc de ne pas relâcher la lutte contre le paludisme dans les programmes internationaux sur la santé même si elle fait de moins en moins la une des grands titres. Le paludisme est une maladie que nous pouvons vaincre.

Enfants Contre le Paludisme est un projet multimédia dont le but est d’atteindre les populations en général afin de les sensibiliser aux risques du paludisme. Ce projet s’est inspiré d’une chanson écrite par les écoliers du CIAMO (Centre International d’Art et de Musique de Ouidah).Ce chant triomphal qui appelle à la victoire sur le paludisme a motivé Mme Sarah DuPont, co fondatrice du Centre ainsi que Mr Jon Fine Musicien/Réalisateur de Films à recueillir l’adhésion de l’Ambassadrice de Bonne Volonté de l’UNICEF et 3 fois nominées aux Grammy Awards, Angélique Kidjo, a ce projet. Ensemble, ils ont réalisé un projet Trans-média pour les radios, les télévisions et la diffusion en ligne afin de donner une plus rage portée au message véhiculé par la chanson.

Grâce au soutien de partenaires tels que l’Ambassade des États-Unis au Bénin, le Département d’Etat Américain, l’UNICEF, Le Corps de la Paix et le Centre pour le contrôle et la Prévention des Maladies (CDC), le projet ’’Enfants Contre le Paludisme’’ a pour objectif de regrouper toutes les informations au sujet des modes de transmission du paludisme et des moyens de prévention. Plus de 50 personnes ont participé à la création de ce projet et plus d’une centaine venus du CIAMO y ont pris part. Des personnes de renom telles que Oscar Kidjo, Directeur Exécutif du CIAMO, le groupe Antibalas de New-York, le Rappeur Logozo, le Gangbé Brass Band ainsi que les réalisateurs cinématographiques de l’ISMA (Institut Supérieur des Métiers de l’Audiovisuel) du Bénin se sont joints à Angélique Kidjo et aux écoliers du CIAMO pour la réussite de ce projet. 

En travaillant de concert avec nos partenaires nous voulons nous assurer d’une très large diffusion de la chanson et de la vidéo. Nous allons explorer toutes les voies de distribution y compris dans les stades lors de rencontres sportives, dans les salles de cinéma avant la projection des films, sur tous les supports mobiles, les écoles et les hôpitaux. Afin d’atteindre les zones non couvertes par les chaines de télévision, nous mettrons en place d’autres mécanismes pour les atteindre avec le soutien du Corps de le Paix et des autres O.N.G. de la place.