Le paludisme est une maladie causée par les plasmodiums transmis par les piqures de moustiques infectés. Chaque année, près de 214 millions de personnes sont touchées par le paludisme, causant la mort de près de 438,000 personnes dont la plupart sont des enfants âgés de moins de 5 ans.

Le paludisme cause d’importants dégâts en particulier en Afrique où il est la principale cause de mortalité des enfants. En effet 10 nouveaux cas y sont décelés chaque seconde. Toutes les deux minutes, un enfant africain meurt du paludisme et 90% des morts par cette maladie sont recensées dans cette région. Le Paludisme et d’autant plus mortel lorsqu’il est combiné au HIV surtout chez les femmes enceintes et leurs enfants.

Près de 3,2 milliards de personnes sont sous la menace du paludisme. Les cas de paludisme en 2015 étaient estimés à 214 millions. Les jeunes enfants, les femmes enceintes et les personnes originaires de régions où le paludisme n’existe pas sont les plus vulnérables lorsqu’ils contractent la maladie.
L’Afrique connut le taux le plus élevé (88%), suivi de l’Asie du Sud-Est (10%) et de la région de la Méditerrané Orientale (2%).
On a estimé à 438.000 les cas de décès dus au paludisme à travers le monde, la plupart en Afrique (90%), suivi de l’Asie du Sud-Est (7%) et de la région de la Méditerrané Orientale.
Dans les régions à fort taux de transmission du paludisme, les enfants en dessous de 5 ans sont particulièrement sujets à cette infection, à la maladie et à la mort. Plus des deux tiers de décès dus au paludisme surviennent dans cette tranche d’âge. En 2015, près de 305.000 enfants africains sont morts avant leur cinquième anniversaire.